Concursium

Everwinter

Chapitre 12-13-14-15

Ah que la neige à neigé. Québec n’est plus qu’un jardin de givre. À le froid que j’ai, que j’ai. N’est-il pas à la fois horrifiant et magnifique d’apercevoir, par l’instance d’une fenêtre givré, que ce royaume de glace n’est qu’une grande pièce de théâtre, un partie de l’échiquier sous les griffes d’un joueur glacial.

Si, Azarion reste une menace. Le feu brûle te consume tranquillement son chemin jusqu’à vous, mais un problème plus urgent s’est posé : l’arrivé du Démon de l’Hiver : Bazael. Une terreur qui s’est montrée courtoise, condescendante et carnivore, Il cherche les clés, comme le reste de la population. Ces dernières ont véritablement un hausse de popularité depuis un certain temps.

Mon dernier chapitre remontre à des mois d’ici, lorsque, pour la première fois, vous avez voyagé sur Les Ailes avec Santhariel et les autres êtres surnaturelles. Bien des secrets de familles ont été dévoilés depuis, bien des secrets d’être aussi. Certains se posent des questions: Qui était ma mère? Qu’était-elle? Pourquoi une âme cachée dans un tiroir? Ils sont disparus? Sont-ils retournés à Londres?

Voilà désormais 3 mois que vous avez passés on ne sais où. Peut-être dans le cocon, ou peut-être dans le royaume du Seigneur des Neiges. Quoi qu’il en soit, on vous accorde enfin un peu de repos. La peur inspire bien la paix chez les démons, ce qui vous laisse le champ libre, semble-t-ils, jusqu’à ce que l’Hiver prenne fin.

Désormais attablé à jouer aux cartes, entourés de ceux qu’ils vous restent. Car, Hélas, que vous restent-ils d’autres que ce petit cercle d’amis qui vous supporte, vous soutiens, vous engeule et vous accept malgré tous vos différence? Pas de parents en vue. Pas de frère ni de soeur en vue. Pas d’Ange ni de Démon.

Tout ceci reviens à vous et vous seuls. Vous qui, contre toute volonté, vous êtes faites accorder une tâche de champion. Je vous souhaiterais de la Chance, Maude, Réginald, Mélodie, Édouard, Gabriel et Raphael, mais nous savons, à ce point-ci dans l’histoire, que la chance n’a rien avoir avec tout ceci.

Comments

Azarion

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.