Concursium

La Chute du Concursium
Chapitre 22 à 41

Ah! Que les saisons ont changés! Avez-vous vu, tout ce temps qui s’est déroulé en votre absence? Ou même en votre présence? Comme des étoiles filantes, vous vous êtes heurtés à la gravité, qui vous a attiré lentement mais surement vers ce qu’on aurait crût être une pente fatale.

Révisons un peu ce qui c’est passé depuis Février, cela vous convient? Très bien!

Suite au retour du coeur de l’hiver et au chute des ailes, un vent de tranquilité semblait vouloir s’installer sur le Concursium. Malheureusement, Bazael n’avait pas dit son dernier mot et bien des histoires restaient à être exploré avant que vraiment, nous ne puissions voir une lueur d’espoir, un possible peut-être de paix.

C’est alors que revint Gareth, Nephilim déchu au coeur vengeur qui semble porter une haine particulière envers les enfants des cieux… particulièrement envers les Nephilims, soit les humains, faibles et sans magie, qui déscendent des anges. pris dans le courroux de Gareth, Richard avait été kidnappé quelques mois plus tôt, jusqu’à ce que Janique trouve une piste de lui. Vous l’avez suivit. vous êtes tombé sur un hécatombe et des menaces particulières envers le jeune Pinson.

Une ribambelle de marmots y ont été trouvés. Sur 20 prisonnier, seulement 9 en sont sortit vivant, excluant Richard, qui a finit en esclave spartiate de Gareth. Oh, d’ailleurs! Dois-je vous rappeler que c’est Peter Akimoto et Saint-Fann qui ont mis sur pied se piège contre vous, alors que Gareth, de son côté, prépare quelque chose de Machiavélique? Quoi qu’il en soit, Saint-Fann n’est nul part en vu et Peter baigne dans son sang sous l’église Notre-Dame-des-Victoires, au petit champlain.

Trouvant des trésors inouis sous les ruines des Ailes, vous les avez rapporter avec votre bonhumeur et cette nouvelle précaire au Concursium, désormais établis dans “l’Hâvre”, un chalet perdu au fond du bois. Quelque part qu’il croyait en sécurité (Bien fait de vous êtes débarassé de la cloche! ).

Là, Saint-Martelle vous a autorisé repos et remercié infiniment. Quelqu’uns d’entre vous on put rencontrer leurs patrons et discutter avec, parler des défunts et d’autres (Rip Arachnon et Garaël). Les autres ont discutter avec Martel.

Suite à ce repos, une conclusion est venu : Il nous faut aller à Saint-Fidèle, vérifié l’étât de Père Thomas, du Diable et de… Môman. Sur le lieu, des conclusions ont pu être faite.

1. Lloth était libéré. Peut-importe ce qui était sous Saint-Fidèle n’y est plus…. alors pourquoi aucune répercussion jusqu’à présent? La Reine du venin s’est-elle caché jusqu’à l’arrivé de son Maître?
2. Le Diable et Sylvia étaient en piteuse étât. Un était congelé. L’autre s’est fait arraché les ailes par sa propre fille (un amour incommensurable, n’est-ce pas?) Puis le son de grognement s’est fait entendre.

Et oui! Les Sbires de Bazael, furax de votre coup d’étât, se sont lançés à votre poursuite jusqu’à Lorretville, où les talents forestier et de courreur des bois d’Édouard vous ont sauvés le posterieur. Avec une soupe entre les mains et l’esprit tranquil, vous avez commencer à penser a vous reposer.

Fin de l’Acte 5

Début de l’Acte 6
Le Début de la Fin

Tic-Toc. l’horloge sonna 18h alors que les lumières ont flanché l’espace d’un instant. Qui d’autre qu’un Baron pour arriver à une telle heure?

Et hop, un mort, deux mort, Reg est mort. Ou presque. Tellement de passion, tellement de courage dans le coeurs de nos petit pactisés! Comment s’en départire? Quoi qu’il en soit, le Baron, frustré, ficha le camp… non sans vous avoir laissé un petit cadeau! Des passes V.I.P pour son Royaume!

Bon, petit fast forward pour s’allèger les paupières et l’esprit.

Vous fuyez jusqu’au petit Séminaire. Vous y dormez. Vous vous réveiller dans un Paradis Perdu. Vous impressioner le Démon qui tient l’endroit (Mammy Brigitte, aussi connu comme Madame Dimanche). Le Démon vous renvoi chez vous avec très peu de souvenir de l’endroit… sauf qu’il manque quelque chose.. à merde, la clé.

Alors on y retourne! Yééééé!

Alors, une danse macabre plus tard et quelques mauvais compagnons et des échanges démoniaques, Hermès ouvre le portail, Bazael massacre Postremo, le Baron s’amuse à vous torturer un peu…

Puis, coup de Théâtre (pcq la politique, ça existe chez les entités supérieurs), Baron et Ragouel sont associé contre la majorité de vos patrons.

Le Diable, Saint-Nicolas et Santhariel Affronte Mortem, les Cavaliers et Armand. Gagnent (avec de grandes pertes) et rapporte la dernière clé à Saint-Michael.

Ce dernier se présent au PSQ, ou Gabriel savait que se trouvait la porte des Péchés. Flash. Feu, Mort.

Fin.

Décès des amours. Début de l’Acte 7.

Les Cendres

La mort est en soit, quelque chose de tragique et de rassurant. Elle est rassurante dans l’idée qu’elle amène une fin, un arrêt à la torture et la misère de la vie, dans toutes ses attrocités. Certes, certain dirons que la mort et tragique, d’autre qu’il s’agit d’une bénédiction. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux la mort que la torture, surtout lorsqu’il y a pire dans ce que les démons peuvent faire sur le corps d’un Homme.

Ainsi, les ailes de biens des amis se sont déchirés ces derniers jours. Sainte-Mortem et Armand, amants jusque dans les ténèbres, succombèrent au coup d’état porter par la guerilla de Saint-Michael. Hermès, piègé par les hommes d’Armand, fut rapidement accusé d’avoir aidé et mené leur patron dans un guétapan.

Santhariel fut blessé lors de la bagarre, grièvement. Pris de ce besoin de se reposer, il disparut de la réalité, du moins, il est introuvable, sans pour autant être mort.

C’est le coeur serré qu’on apprend le décès du Diable. Frédérique Roosvelt, un homme de carrure, de fierté et, pourtant, d’amour. Son histoire, si belle et mélancolique, sera à jamais perdu pour préservé la beauté de l’humanité : sa libertée. Laissant derrière-lui son épouse, Cassandra Gros-Louis, Édouard Pinson n’aura d’autre choix que de s’occuper de sa mère et de sa soeur…

Raphaël Deblois, qui n’était maintenantu en vie que par les pouvoirs d’Armand, s’éffondra dans son lit d’hôpital quelques heures après la mort de son patron. Impossible de savoir ses dernières pensées, mais certainement, la dernière image qui se glissa son esprit fut celle de Maude. Il mourut inquiet. Incertain. Sera-t-elle en mesure de vivre et d’être heureuse? Avait-il accomplit sa tâche? Quoi qu’il en soit, ses amis durent lui dire un aurevoir larmoyants.

Il en va de même pour la belle Mélodie et les 47 autres étudiants du Collège Saint-François de Laval qui succombèrent aux flammes de la Porte des Péchés. Des funérailles publiques auraient bientôt lieux, et la cours arrière du collège serait réaménagé en cimetierre chrétien. Le Cadavre de deux jeunes filles y fut justement retrouvées. Les autorités enquête présentement sur le sujet.

Et puis, dans se Chaos… ou cette paix…? Il y a vous. Vous quatre courageux petits humains qui maintienne leur désir de vivre en s’appuyant les uns contre les autres. Un Co-dépendance touchant et à la fois meurtrière.

Vos barrières se sont éffondré. Vos croyances aussis. Vos amis aussi.

Il ne reste que vous. Vous quatre. Contre le Monde et tout ce qu’il vous a volé.

View
Saturday
It will never be the same again.

It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again. It will never be the same again.

View
Le Coeur de l'Hiver
Chapitre 16 à 21

Un autre acte de cette fabuleuse aventure prend fin, alors que nos 4 jeunes amis, suivis de leurs compagnons fidèles, on remis le Coeur de l’Hiver entre les mains du Concursium. Certes, ce fut tout qu’un détour et bien du brouhaha récolté ce petit bijou surnaturelle en ne perdant pas les clés de l’esprit.

Ainsi, vous avez parcouru le Realm du froid, vu la Chute des ailes, confronté un seigneur Démon, l’avez confronté de nouveau… Wow! Peu d’individus s’auraient essayé à discutter avec une abomination, et encore moins l’auraient provoqué.

Malheureusement, je crois que vous allez bientôt voir les conséquences d’outré un seigneur démon. Je vous suggère, personnellement la fuite.

Bon Chance!

View
Everwinter
Chapitre 12-13-14-15

Ah que la neige à neigé. Québec n’est plus qu’un jardin de givre. À le froid que j’ai, que j’ai. N’est-il pas à la fois horrifiant et magnifique d’apercevoir, par l’instance d’une fenêtre givré, que ce royaume de glace n’est qu’une grande pièce de théâtre, un partie de l’échiquier sous les griffes d’un joueur glacial.

Si, Azarion reste une menace. Le feu brûle te consume tranquillement son chemin jusqu’à vous, mais un problème plus urgent s’est posé : l’arrivé du Démon de l’Hiver : Bazael. Une terreur qui s’est montrée courtoise, condescendante et carnivore, Il cherche les clés, comme le reste de la population. Ces dernières ont véritablement un hausse de popularité depuis un certain temps.

Mon dernier chapitre remontre à des mois d’ici, lorsque, pour la première fois, vous avez voyagé sur Les Ailes avec Santhariel et les autres êtres surnaturelles. Bien des secrets de familles ont été dévoilés depuis, bien des secrets d’être aussi. Certains se posent des questions: Qui était ma mère? Qu’était-elle? Pourquoi une âme cachée dans un tiroir? Ils sont disparus? Sont-ils retournés à Londres?

Voilà désormais 3 mois que vous avez passés on ne sais où. Peut-être dans le cocon, ou peut-être dans le royaume du Seigneur des Neiges. Quoi qu’il en soit, on vous accorde enfin un peu de repos. La peur inspire bien la paix chez les démons, ce qui vous laisse le champ libre, semble-t-ils, jusqu’à ce que l’Hiver prenne fin.

Désormais attablé à jouer aux cartes, entourés de ceux qu’ils vous restent. Car, Hélas, que vous restent-ils d’autres que ce petit cercle d’amis qui vous supporte, vous soutiens, vous engeule et vous accept malgré tous vos différence? Pas de parents en vue. Pas de frère ni de soeur en vue. Pas d’Ange ni de Démon.

Tout ceci reviens à vous et vous seuls. Vous qui, contre toute volonté, vous êtes faites accorder une tâche de champion. Je vous souhaiterais de la Chance, Maude, Réginald, Mélodie, Édouard, Gabriel et Raphael, mais nous savons, à ce point-ci dans l’histoire, que la chance n’a rien avoir avec tout ceci.

View
À la recherche du Temps Perdu
Chapitre 11

N’est-ce pas un titre adéquat, alors que chacun d’entre vous s’isolait du monde pour quelques instants? Un havre de paix éphémère qui s’écoulera au levée du soleil. En effet, l’horaire de nos jeunes camarades n’as pas bronché depuis le début de l’année : l’école s’attend toujours à ce qu’ils se présentent à leurs cours. La fin de semaine a été longue, mais les 5 prochains jours seraient surement encore plus long, puisqu’ils définissent l’ultimatum Imposé par le Diable ou Saint-Nicolas, dépendamment la clé ira dans quelle direction.

Sinon, revenons sur les événements récents. Suite a votre soirée mouvementé chez les fous, un peu de repos s’imposait. Alors que vous vous êtes séparé pour un sommeil paisible, vous avez fait face à la fatalité et la réalité des choses. On peut croire, alors que le monde se mets a tourner sous une toute autre façon, que nous ne tournons pas avec, que l’abstraction de notre réalité et de celle qui nous entoure nous immunise des dangers, des démons et de la folie. Malheureusement, la vérité n’est pas aussi agréable que cela. Cette ignorance est a prescrire, mes amis, et non pas à prôner.

Prenez gare, care ceux que vous aimés sont plongés avec vous dans l’Enfer que vous vivez, que vous créer. La nuit fut rude pour plusieurs, mais le lendemain fut calme. Quelques recherches familiales, quelques bons moments passé avec des chevaux. Quelques paroles avec C.O.B.A. Tout va pour le mieux…

View
Un souper chez les fou
Chapitre 10

Après réflexion, c’était peut-être une mauvaise idée s’en prendre au chien des enfers? Pauvre petit cerbère, lui qui ne faisait que vous prévenir. Néanmoins, le résultat final fut une bonne leçon pour nos amis du Collège Saint-François de Laval. L’antre du diable était peut-être plus venimeuse sur le morale que ce à quoi on pouvais s’attendre. Des fou, des Brokens, des Hell Watchers et un Korné sont toute qu’un spectacle. Vous êtes chanceux, à mon avis, que le Diable soit présentement un “paix”, car un vraie armée aurait pu vous faire bien pire.

Après une petite escapade à l’intérieur du manoir, vous avez débarquez dans la chambre de la jeune et jolie Émilie Pinson, fillette plein de joie et aveuglée par la folie pour quelques temps. Tout à fait normale que sa mère ne lui donne pas la conscience des événements et de l’environnement, cette dernière pourrais en souffrir bien plus.

S’en suivit une bataille sans merci et sans repos, comme vous avez, j’oserais dire, perdu. Néanmoins, toute mes félicitations sur votre débrouillardise étonnante et votre désire impérissable de survivre.

Voyez-vous, le Diable en cachait bien plus que vous ne le pensiez, et la Mère d’Édouard en as encore beaucoup à vous révélé. Mais tout ceci, mes chers et chères, n’est qu’une infîme partie de toute l’histoire. Les secrets des familles, des démons et des anges s’entremèlent dans cette quête aux clés. Quête qui, bientôt, prendera tout son sense…

-M.L.

View
Le calme avant la tempête
Chapitre 9

Une journée qui commençait bien. Suite à leurs débats émotionnels du chapitre précédent, nos jeunes amis décidèrent en fin de prendre un jour de repos pour penser à eu et leur famille. Après une mise de carte sur table honnête et une sortit fulgurante hors de griffes d’Armand pour Gabriel, le troupe du Collège Saint-François de Laval se recueillit au presbytère Saint-Dominique, sur Grande-Allée. Là, ils se croyaient à l’abri pour une nuit, loin des démons, des anges et des miracles de la vie. Bien évidemment, les mots “ils” et “croyaient” doit être souligné ici, car la présence d’êtres surnaturels ne se fit pas discrète. Une ange, venu du ciel, garda son regard posé sur Maude et ses amis, le regard plein d’amour.

Vint le lendemain, fracassant par sa beauté et son calme. La troupe de pactisés se réveillèrent sans misère ni chagrin (quoi que quelques larmes paraissait encore sur les joues de Gabriel). Réginald, qui avait veillé toute la nuit, avait été témoin de la femme en blanc, mais avait crût bon se taire, pour la sécurité mentale de ses amis. Le groupe, prêt a affronter de nouveau le monde, partirent alors vers une nouvelle direction : loin du Vieux Québec, vers la ville et le peuple de Sainte-Foy.

Prenant la 800 ou la 7 (dépendamment si on a peur des Trench-coats ou non), les 5 jeunes débarquèrent près du CHUL.

Gabriel, Angélique et Réginald disparurent dans les rangés contemporaines de la bibliothèque Monique Corriveau. Réginald décida de lire un peu de programation (ou est-ce la programation qui le lut, lui?) tandis qu’Angélique et Gabriel plongèrent leurs nez dans des récits et rituels occultes et rares. Malheureusement pour eux, les humains de se monde on tendance a inventer la réalités surnaturelle, plustot que de l’affronter comme vous, vous faites.

Édouard et Maude, quand à eux, prirent le chemin vers Raphael, qui fut ravi de les revoir. Tous se saluèrent avec intimité et complicité, souriant. Les accolades faites, le trio précédent vint les rejoindre, et quelques goûtes de sang coulèrent dans les toilette de l’Aile H du CHUL.

Après quoi, nos jeunes amis sont partis à l’Aventure, rencontrant des hommes-araignée (Pour ne pas dire Spidermen) et mademoiselle Copplepot elle-même! Qu’elle magnifique coïncidence. Mais, tout comme moi, Réginald, Édouard et Maude ont vu bien trop de choses pour croire aux “coïncidences”.

Le ventre rempli de doig- Euh, de vitamines et de nourriture, le quintet partit vers le manoir des Harker, où ils rencontrèrent les parents de Gabriel, dont plus précisément la mère de ce dernier.

Puis. Funèbrement, Ils Prirent La Route Vers Mélodie, Pour Ensuite DÉscendre….vers….. le manoir…..Pinson.

Je sais pas pour vous, mais j’ai hâte de voir les atrocités qu’a préparé le Diable.

-M.L.

View
Chapitre 8
Concursium

Enfin, un rassemblement digne du nom : Concursium! Nos jeunes amis se sont rassemblé, réalisant leurs problèmes et la menace qui planait sur leur tête… et sur celle de Québec. Les pouvoirs sont pratiques et puissance, mais conditionnés et a double tranchant.

Ainsi, le Diable et Armand semble avoir un compromis temporaire, le temps que nos jeunes aventuriers trouvent la deuxième clé, la première ayant été sur le coup de Madame Copplepot.

View
Une journée sans fin
Chapitre 6

BOOM!

Un flash lumineux ébloui les yeux de Maude, Gabriel, Mélodie, Édouard et Angélique alors que le dos de Réginald est plongé dans une chaleur insupportable. Son corps se fond au touché des rayons blancs, qui fracassent les vitraux et les portes de Saint-Fidèle. Ah, quelle joyeux jeudi matin.

En moins de 5 minutes, une ambulance est amenée sur place. La foule s’est dispersée, troublée et incertaine de ce qui s’est passé. Les forces de la ville de Québec sont arrivé sur les lieux, ce qui permis à Réginald d’être apporté par civière jusqu’à l’hôpital le plus prêt, situé en haute-ville.

Mais alors que nos pré-adultes se dispersèrent dans une Ambulance ou dans une Limousine conduit par nul autre que notre Raphael, une silhouette ouvrit les portes, déblayant les débris et quelques témoins trop téméraires ( ou trop naïfs). Accompagné d’un “What the…” de Raph, les enfants partirent chacun de leurs bords.

En route, les jumeaux ont initié la conversation, s’étant joint à la Limousine. Puis, avec un léger avertissement, descendirent sur l’Autoroute. littéralement.

Une fois à l’Hôpital, l’attente débuta pour tous. Certain se fut le Purgatoire, d’autre se fût simplement long, pénible, et particulièrement irritant. Les deux jumeaux se déclarèrent être des Anges (Est-ce vrai?) Alors qu’il interrogent Maude sur sa capacité surnaturelle de parler.

“Les muets restent muets” déclara Richard, alors qu’Il “Shhhhh” quelqu’un (probablement Édouard.

Pas de nouvelles de Araignée, ni de personne d’autre. Les jumeaux partirent de l’hôpital, receuillire des preuves pour leur accusation contre Maude.

Quelques heures plus tard, Réginald est déclaré cliniquement mort, alors qu’il vois vos visage se crispés à cette annonce. Une infirmière déambule dans le corridor, hurlant au miracle, alors que Ragouel sourit avec un plaisir mauvais.

Les Jeunes se réunissent, heureux d’être sortit du fardeux pour un instant, puis retournent à leur chez eux pour la journée.

Maude : Son père vient la chercher. Son père fut retrouvé mort. Sa mère lui rendit visit. Raphael alla à l’Hôpital.

Réginald: Debout sur ses pattes, le jeune homme put retourner chez lui et se recueillir au pensionnat. Car la tête lui tourne encore D’une vision… était-ce divin? Du moins, cruellement surnaturel.

Édouard: Étonnement, une belle cage en Or l’attendit à la place de trois appartements miteux construit par son père, en absence, justement, de ce dernier. Et le Diable semble s’être improvisé majordome.

Gabriel: Suite au retour au pensionnat, il rencontra Janique et discutèrent quelques instants avec Édouard, Mélo et Angélique. Lui et Janique se dirigèrent ensuite vers le Collège Saint-Francois de Laval, car quelques questions doivent être élucidé, et quelques clés réponderont à ces questions.

Et ainsi s’est terminée cette journée, qui, à mon humble avis, ne fait que commencer…

- M.T.

View
Bad moon Rising
Chapitre 5

Un matin pas comme les autres, n’est-ce pas?

Cette journée s’annonçait bien, même très bien. Une petite balade de la pars de nos jeunes aventuriers hors de l’école (une fois de plus, dois-je vous le rappeler). Rien de compliqué, initialement : une petite bénédiction de la part de Réginald sur un nouveau-né pour lui montrer le Chemin de Dieu.

Ainsi, vous partiez du Collège Saint-François avec l’aide de Raphaël pour vous diriger en basse-ville, à ce méconnue lieu de Dieu nommé Saint-Fidèle. Malgré que vos bonnes intentions et votre amitié, un secret se cachait aux creux de vos mains. Un morceau de bois brûlé pour un, une pièce de craie pour l’autre… et quelque chose d’inavoué pour Mel. Maude, absorbée par la présence de sa mère, s’essaya a ses côtés. Gabriel, à le recherche d’un collier, ou d’une clé (Le chose reste à être identifiée), resta à l’affût sans se mêler de la parade.

Ainsi, Réginald débuta sa bénédiction, l’enfant entre les mains.

Et juste ou toute allait bien… une bûche s’heurta contre la pierre, fracassant le ligne de craie. En un instant, avec une rapidité inouïe, Réginald recréa la ligne de craie, mais du ainsi plonger avec malaise le chérubin à l’eau. Était-ce la bonne chose à faire? Qu’est-ce qui manquait vraiment? Peu importe la cause, la fontaine se mise à craquée, un sang noir à l’odeur de souffre s’en échappant. En un torrent morbide, un fléau d’araignée de toutes sortes, mutées et non, montèrent en spirale dans un cylindre invisible. Un brasier, venu de la retaille de bois, s’anima vivement en incendiant la majorité des arachnides. Pour un cours instant, la victoire semblait assurée. Jusqu’à ce que le cylindre s’immobilise un instant, puis éclate en un millier d’araignée.

Une dame à la beauté incomparable descendit du socle, tendant la main vers l’enfant que tenait Réginald.

“Rend le moi, je t’en prie” Dit-elle avec un sourire mesquin et séducteur.

Fort heureusement pour le jeune homme, un personnage se mêla de la situation. Père Augustus, prenant la femme dans ses bras, éblouie la salle d’éclaire blancs, aveuglants les participants et les témoins.

Par cette lumière, le dos de Réginald fut brûler, et les 6 amis, pris de panique, s’enfuirent du Lieu vers l’hôpital.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.